A quelles aides publiques avez-vous droit pour votre entreprise ?

Guichet entreprises.frQuelles sont les aides publiques, crédits d’impôts et subventions dont vous pouvez bénéficier pour développer votre entreprise, investir, faire face à des difficultés, exporter ? Je mettrais ma main au feu que la grande majorité des indépendants et patrons de PME n’ont qu’une vague idée de l’étendue des possibilités.

J’en suis d’autant plus convaincu que je viens de tomber sur un outil qui les recense toutes, ces fameuses aides. Et j’avoue que j’ai découvert une galaxie aux contours infinis !

L’outil se trouve sur le site guichet-entreprise.fr. Un site censé aider les créateurs d’entreprise à réaliser leurs démarches en moins d’une heure… mais là n’est pas l’essentiel. La rubrique vraiment intéressante se trouve à l’intérieur du site : c’est un répertoire complet des aides publiques aux entreprises.Choisissez un type de projet, indiquez votre ville ou votre région, et vous aurez accès à toutes les informations.

J’avoue, une fois les premières minutes d’enthousiasme passées, que j’ai été un peu rebuté par l’idée que la moindre de ces aides suppose de se soumettre à une paperasserie pas toujours compatible avec l’emploi du temps d’un non-spécialiste qui doit s’occuper avant tout de ses clients. J’ai aussi (déformation professionnelle de l’ergonome) regretté la manière peu intuitive dont la recherche est organisée… Mais bon, si on râle tout le temps on n’avancera jamais. J’espère sincèrement que ce genre d’outil va se généraliser, s’améliorer, et finira par aider ceux qui en ont besoin à trouver les aides dont ils ont besoin.

 

Le crédit d’impôt pour la compétitivité est maintenant ouvert aux TPE

cice-oseoUne nouvelle publiée jeudi dernier sur le site de l’OSEO, qui réjouira tous ceux d’entre vous qui s’intéressent au dispositif : alors que le Crédit d’impôt pour la compétitivité était jusqu’alors réservé aux entreprises pour lesquelles le montant de ce financement était supérieur à 25 000 Euros, il a été décidé de l’élargir à toutes les structures.

Les équipes d’OSEO ont travaillé à la mise en place d’une procédure simplifiée, permettant dorénavant à toutes les entreprises de recevoir dès cette année 85 % du montant de leur CICE remboursable par l’État en 2014. OSEO recrutera à cette fin des équipes supplémentaires en intérim et développe déjà un système d’information dédié. Le dispositif sera définitivement mis en place à compter du vendredi 5 avril 2013.

Etes-vous concerné ? Cela peut-il vous intéresser ? Pour tout savoir et pour déposer votre demande de financement :  cice-oseo.fr.

Petit commentaire au passage de cette information : on lit partout que le dispositif rencontre un grand succès, et en même temps, d’après une étude réalisée par le cabinet Hisséo à la demande de la CGPME Pays de la Loire, 71 % des entreprises du Grand Ouest (235 entreprises interrogées) déclarent être mal informées sur les dispositifs de soutien mis à leur disposition en termes d’innovation et ne savent pas si elles peuvent en bénéficier.

En somme : des trésors d’ingéniosité sont dépensés pour aider les PME et TPE, mais beaucoup de patrons de PME ont pour premier souci de satisfaire leurs clients, payer leurs charges, atteindre leurs objectifs. Ils ont autre chose à faire que se documenter sur des dispositifs complexes, et autre chose à faire que remplir des dossiers, postuler, se porter candidats à des dispositifs dont ils ne sont pas certains de pouvoir profiter en fin de compte.

Résultat : ils se débrouillent tous seuls et passent parfois à côté de belles opportunités. La première chose que je leur recommanderais est de visiter le site de l’oseo www.oseo.fr.

Pour en savoir plus sur l’étude : 

« Google pour les pros », vous connaissez ?

pme_Google_pour_les_prosJe viens de découvrir, en lisant l’excellent site Frenchweb, l’existence d’un programme « Google pour les pros » qui me semble être une excellente initiative. En quelques mots :

  • On constate que les TPE-PME françaises ne sont pas très présentes sur le Web;
  • Pourtant la France a une population d’internautes plutôt avancée;
  • Et toutes les études montrent que les TPE qui ont une présence sur Internet ont une plus forte croissance et exportent plus;
  • Donc Google a décidé de lancer une initiative de sensibilisation.
  • Après un test concluant en région PACA en partenariat avec la CCI Marseille-Provence, c’est avec la CCI de Lille que Google démarre l’opération nationale.
  • L’opération consiste en un entretien avec un « coach » qui explique aux patrons de PME qui acceptent de les reçevoir les bénéfices qu’ils peuvent tirer d’Internet, et les aide à mettre en place une présence gratuite (sur des outils comme Google Maps ou Google Addresse).

Voilà pour l’essentiel. Moi, j’applaudis.

Pour en savoir plus : 

 

A lire, interview de Laurent Pontégnier, délégué général d’ATN+ (association pour la Transition Numérique des TPE-PME)

Sur le site http://www.marketing-professionnel.fr/ un interview très intéressant de Laurent Pontégnier, Délégué Général d’ATN+ (Association Transition Numérique Plus), dont je parlais l’autre jour dans cet autre article .

En résumé :

  • Les PME françaises ne sont pas très pionnières
  • Ce qui intéresse le plus les petits entrepreneurs, c’est la question de la mobilité. La leur (comment gérer mon entreprise en mobilité ?) et celle de leurs clients
  • ATN+ se fixe comme objectif d’accompagner les PME-TPE sur la question des usages du numérique, plutôt que sur la création de sites, la stratégie de contenus, etc…

A lire :  Les PME en route pour la TRansition Numérique

Transition Numérique Plus : pour aider les TPE-PME dans leur transition numérique

pme_transition_numeriqueMachin incompréhensible ? Nouvel organisme à la c.. qui ne donnera aucun résultat  ? Bonne idée ? Résultats à venir ?  Opportunité à saisir ? Difficile à ce stade de savoir ce qui sortira de l’initiative gouvernementale « Transition Numérique Plus ». 

Cette association a été lancée le 13 mars par Fleur Pellerin, ministre des PME (son titre exact pour ceux qui veulent tester leur mémoire : Ministre déléguée auprès du ministre du Redressement productif, chargée des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Innovation et de l’Economie numérique).

J’ai l’air de me moquer, mais ce que dit Fleur Pellerin est tout à fait clair et plein de bon sens. Elle ne m’en voudra pas de reproduire in extenso son « mot d’introduction » :

(suite…)

%d blogueurs aiment cette page :