La boîte à outils de la TPE, un bon livre pour réévaluer et améliorer son organisation

Ce week-end, j’ai rangé ma bibliothèque. Et j’ai remis la main sur ce petit livre que j’avais acheté lors d’une des mes razzias à la librairie Eyrolles, et que je n’avais que feuilleté. Il m’a « parlé », je l’ai lu… C’était le bon moment pour moi.

Je ne sais pas comment vous fonctionnez, mais une bonne partie des indépendants et créateurs de TPE que je connais ont un problème de solitude. Pas dans la vie, mais dans l’organisation de leur activité : s’organiser, faire les bons choix, identifier les priorités, ne pas perdre son énergie à faire des choses importantes mais pas essentielles. Bref : être bien organisé.

Eh bien ce petit livre m’a remis les idées en place. Il est organisé en 7 dossiers (Organiser, Piloter, Maîtriser ses dépenses, Communiquer, Vendre, La transformation digitale, Développer), chaque dossier étant constitué d’une dizaine de double pages, chacune consacrée à un outil ou à une notion (s’assurer, externaliser, le budget prévisionnel, le banquier et la TPE, l’argumentaire de vente, le référencement, l’embauche d’un salarié, etc.)

C’est un format malin et facile à lire : on peut facilement sauter les points qu’on connaît par coeur pour se concentrer sur ses faiblesses. Et tout est clair : le texte, les outils, les conseils.

Bref, si vous êtes comme moi et que vous n’êtes pas parfaitement rentré de vacances, voilà un bon ouvrage pour vous remettre les idées en place (et votre petite entreprise en ordre de bataille).

Il existe même en version Kindle (mais sans le confort de consultation par double page) :

 

 

 

 

PS : En plus, ça fait plaisir de dire du bien des éditions Dunod, puisqu’un ouvrage que j’ai traduit sur le thème des plateformes pour ce très agréable éditeur sort en librairie la semaine prochaine… Mais j’en reparlerai le moment venu.

Vous seul pouvez assurer le succès de votre projet Web

Le site dont vous êtes le héros

Le site dont vous êtes le héros

Cela fait 10 ans maintenant que je crée des sites Internet pour des clients. J’ai vu à peu près tous les cas de figure : clients gros ou petits, interlocuteurs de tous âges et de tous niveaux, collaboration avec toutes sortes d’agences…

Ce que j’en ai retiré ? Deux règles et cinq conseils :

(suite…)

Le temps est la ressource la plus rare. Comment s’organiser pour faire vivre votre présence Web ?

Tant de choses à faire et si peu de temps...Le problème, avec Internet, ça n’est pas le coût des outils (les  meilleurs sont souvent gratuits), ni leur difficulté de mise en oeuvre. Le problème, c’est le temps qu’il faut consacrer à votre projet Internet :

  • Le temps nécessaire pour trouver les bons conseils sur la stratégie judicieuse
  • Le temps pour dénicher les outils adaptés à votre besoin
  • Le temps pour apprendre à s’en servir, ou pour trouver un prestataire qui puisse le faire à votre place pour un tarif non prohibitif
  • Et surtout, une fois que tout est en place, le temps que vous devrez passer à gérer le système : répondre aux mails, mettre à jour les informations, suivre vos performances, améliorer votre référencement, rédiger la newsletter, assurer votre présence sur les réseaux sociaux…
  • Sans compter le temps qu’il faudra continuer à consacrer à faire un peu de veille, pour identifier les pistes d’améliorations ou les nouvelles tendances

L’entreprise se trouve donc confrontée à des problèmes de ressources humaines et de temps. Je sais parfaitement cela : alors que c’est mon métier, que je connais la bonne stratégie et les outils, et que je sais m’en servir, je manque de temps pour le reste, le suivi au quotidien qui est pourtant l’aspect le plus important du dispositif.

La clé pour s’en tirer ? S’organiser. Il existe plein d’outils et de méthodes pour gagner un temps fou. Je reviendrai dans d’autres articles sur les plus importants d’entre eux, mais voici déjà une liste des solutions les plus simples qui me permettent de gagner du temps pour diffuser mes contenus.

(suite…)

Les trois étapes de votre présence en ligne

pme_escalier_conversionLe thème principal de ce blog est de vous aider à comprendre le pourquoi et le comment d’une présence sur Internet. La présence sur Internet, c’est bien plus large qu’un simple site Web : il s’agit d’un ensemble d’activités destinées à tirer parti de ce média, et à obtenir des résultats.

Le processus est complexe, mais la démarche, elle, est plutôt simple. On peut la schématiser en trois étapes :

  1. Sens
  2. Trafic
  3. Conversion
  4. (suite…)

Le coworking, est-ce pour vous ?

La solitude du chef d’entreprise ? Les longues journées de l’indépendant qui travaille à domicile et a toutes les peines du monde à se concentrer ? Les tarifs prohibitifs des bureaux dans certaines villes ? Autant de bonnes raisons d’avoir recours au coworking.

L’idée est simple : il s’agit d’un espace de bureaux partagés, où TPE et indépendants, exerçant des activités différentes, se retrouvent pour travailler.

Mais les raisons pour lesquelles ce type d’espace est appelé à se développer sont plus profondes : l’augmentation du nombre de « travailleurs du savoir »,  le nomadisme rendu possible par l’utilisation des nouvelles technologies, la possibilité d’avoir un bureau « presque sans papiers », l’intérêt évident à rencontrer des gens qui se trouvent dans la même situation… Il existe des formules plus ou moins souples pour le coworking, des organisations plus ou moins originales, mais dans tous les cas, on sort de la conception traditionnelle du travail.

Moi-même, je me suis installé en octobre dernier  au Dojo, près de la place de la République à Paris, car je souhaitais créer ma petite équipe dans un environnement plus riche que le classique et sempiternel bureau.

Les avantages : salles de réunion, café, Internet qui marche, pas de ménage à faire, une grosse cinquantaine de postes occupés par des gens intéressants, des apéros et petits déjeuners réguliers pour se rencontrer (je n’en profite pas assez)…

L’inconvénient : on est en open space, et pour ne pas déranges les autres en cas de coup de téléphone, on sort dans la rue ou on part s’installer dans l’espace commun. A la longue, ça peut devenir un problème, mais l’endroit est idéal pour mes projets.

Les outils indispensables : un calendrier partagé pour les réservations de salle, une newsletter pour annoncer les événements du Dojo. Et pour mon équipe, des comptes Gmail et  Dropbox pour échanger et partager nos fichiers.

Le supplément Campus du Monde consacre un dossier très bien fait à ce type d’organisation. A consulter ci-dessous.

(suite…)

%d blogueurs aiment cette page :