La boîte à outils de la TPE, un bon livre pour réévaluer et améliorer son organisation

Ce week-end, j’ai rangé ma bibliothèque. Et j’ai remis la main sur ce petit livre que j’avais acheté lors d’une des mes razzias à la librairie Eyrolles, et que je n’avais que feuilleté. Il m’a « parlé », je l’ai lu… C’était le bon moment pour moi.

Je ne sais pas comment vous fonctionnez, mais une bonne partie des indépendants et créateurs de TPE que je connais ont un problème de solitude. Pas dans la vie, mais dans l’organisation de leur activité : s’organiser, faire les bons choix, identifier les priorités, ne pas perdre son énergie à faire des choses importantes mais pas essentielles. Bref : être bien organisé.

Eh bien ce petit livre m’a remis les idées en place. Il est organisé en 7 dossiers (Organiser, Piloter, Maîtriser ses dépenses, Communiquer, Vendre, La transformation digitale, Développer), chaque dossier étant constitué d’une dizaine de double pages, chacune consacrée à un outil ou à une notion (s’assurer, externaliser, le budget prévisionnel, le banquier et la TPE, l’argumentaire de vente, le référencement, l’embauche d’un salarié, etc.)

C’est un format malin et facile à lire : on peut facilement sauter les points qu’on connaît par coeur pour se concentrer sur ses faiblesses. Et tout est clair : le texte, les outils, les conseils.

Bref, si vous êtes comme moi et que vous n’êtes pas parfaitement rentré de vacances, voilà un bon ouvrage pour vous remettre les idées en place (et votre petite entreprise en ordre de bataille).

Il existe même en version Kindle (mais sans le confort de consultation par double page) :

 

 

 

 

PS : En plus, ça fait plaisir de dire du bien des éditions Dunod, puisqu’un ouvrage que j’ai traduit sur le thème des plateformes pour ce très agréable éditeur sort en librairie la semaine prochaine… Mais j’en reparlerai le moment venu.

Rework : Il est urgent de travailler autrement.


Depuis le lancement de ce blog, j’ai eu pas mal de conversations avec des amis, lecteurs, entrepreneurs, indépendants, contacts LinkedIn et autres interlocuteurs, autour du thème : qu’est-ce qui est le plus important pour aider une TPE-PME à réussir sur Internet ?

Ces discussions tournent souvent autour d’un même thème : même si on sait ce qu’il faudrait faire dans l’idéal, le problème est qu’une petite structure a des ressources limitées.Ressources limitées en termes de budget, bien sûr, mais surtout en termes de temps. Lorsqu’on est seul ou une toute petite équipe, la gestion d’un projet Web et d’une identité digitale sont consommatrices de temps, et il n’est pas toujours facile de savoir comment hiérarchiser ses priorités.

Résultat : bien souvent, de grandes ambitions, puis la dispersion, puis l’épuisement, et enfin l’abandon.

Conclusion : avant même d’entrer dans le détail des actions concrètes, le problème est de s’organiser pour aller à l’essentiel et éviter de perdre son temps avec les activités d’importance secondaires.

Pour réussir à se mettre dans un état d’esprit adapté à cette nouvelle manière de travailler et de se mettre en relation avec son environnement, il y a un livre que je vous recommande particulièrement : Rework.

C’est un livre léger, dont les conseils sont particulièrement adaptés aux petites structures, qui se lit comme un roman, rempli de conseils et de constats implacables sur l’inefficacité des méthodes classiques de travail. Un livre que je relis régulièrement pour me secouer. Sorti en 2010, Rework a été longtemps un best-seller dans la catégorie « business books« , et reste à mon avis inégalable. Il existe une traduction française, sous le titre : Rework : Réussir autrement.

Et comme ce sont les auteurs qui en parlent le mieux, je les laisse présenter eux-mêmes leur ouvrage :

Most business books give you the same old advice: Write a business plan, study the competition, seek investors, yadda yadda. If you’re looking for a book like that, put this one back on the shelf.

Rework shows you a better, faster, easier way to succeed in business. Read it and you’ll know why plans are actually harmful, why you don’t need outside investors, and why you’re better off ignoring the competition. The truth is, you need less than you think. You don’t need to be a workaholic. You don’t need to staff up. You don’t need to waste time on paperwork or meetings. You don’t even need an office. Those are all just excuses.

What you really need to do is stop talking and start working. This book shows you the way. You’ll learn how to be more productive, how to get exposure without breaking the bank, and tons more counterintuitive ideas that will inspire and provoke you.

With its straightforward language and easy-is-better approach, Rework is the perfect playbook for anyone who’s ever dreamed of doing it on their own. Hardcore entrepreneurs, small-business owners, people stuck in day jobs they hate, victims of « downsizing, » and artists who don’t want to starve anymore will all find valuable guidance in these pages.

 

Comment travailler efficacement ? Comment tirer parti des nouveaux outils ? Quelle démarche adopter ? Comment collaborer à distance ? Comment éviter de perdre du temps à rédiger des documents que personne ne lit, à participer à des réunions ou des rendez-vous trop longs, à mettre en place des projets trop gros ?

Pour répondre à ces questions, Rework est une lecture indispensable.

 

 

Un bon livre sur le Web pour les créateurs d’entreprise


J’avais ce bouquin quelque part sur une étagère depuis quelques mois, je l’avais feuilleté puis reposé. J’en avais un bon souvenir.

Depuis la création de ce blog, je m’étais mis à sa recherche, et je l’ai retrouvé hier. « Createurs d’entreprise, optimisez votre développement grâce au Web » est une très bonne lecture. Publié chez Dunod, le livre date un peu (2011), mais ses conseils sont vraiment pertinents. Il n’y a quasiment pas une ligne que je ne pourrais pas reprendre sur ce blog.

Il ne fera pas de vous un expert,  mais il vous donnera une vision d’ensemble de la démarche à adopter pour réussir votre projet Web. J’apprécie en particulier :

  • L’approche pédagogique et progressive;
  • la réflexion très bien menée sur la configuration du dispositif Web dont vous avez besoin, et sur les résultats que vous pouvez attendre de chacune des configurations : Un site web simple ou complexe ? Un blog ? Une boutique ? Quel usage des réseaux sociaux ?
  • les chapitres sur les ingrédients du succès et la logique de la démarche, bien que courts, sont très clairs : développer le trafic, convertir les visiteurs en clients, évaluer la performance et la rentabilité, maîtriser sa réputation;
  • les interviews, qui permettent d’avoir un aperçu de l’expérience de ceux qui vous ont précédé;
  • le refus des recettes miracles, des mirages et autres modes qu’on trouve sur le Web comme partout.

Bref, une très bonne introduction aux clés de la réussite pour les indépendants et créateurs d’entreprise qui, n’y connaissant pas grand chose, ont envie d’avoir une vue d’ensemble de la question sans attendre que j’aie moi-même rédigé l’e-book qui est en train de mûrir dans ma tête 🙂

Facebook s’intéresse aux PME. Devez-vous vous intéresser à Facebook ?

Un internaute français sur deux possède un compte Facebook, et plus d’un milliard d’êtres humains sont dans le même cas. Conclusion :  un bon positionnement sur Facebook est sans l’ombre d’un doute l’un des moyens les plus efficaces d’augmenter votre visibilité.

Ce raisonnement n’a pas échappé à Facebook, qui s’intéresse de plus en plus aux TPE-PME pour les inciter à renforcer leur présence, et à y consacrer une partie de leur budget publicitaire (il faut bien vivre…).

Oui mais voilà : est-ce efficace ? Quels sont les ingrédients d’une stratégie réussir ? Comment s’y prendre ? Est-ce la bonne solution pour vous ?

 

(suite…)

%d blogueurs aiment cette page :